Le blog de #JLM

L'entretien du CRIF - Jean-Luc Moudenc : « Il faut dissoudre les collectifs propageant la haine et l’antisémitisme »

Le Maire de Toulouse et Président de Toulouse-Métropole, Jean-Luc Moudenc, préconise ici une action « ferme et courageuse » des autorités. Observant une « corrélation, lamentable et instrumentalisée, entre l’action d’Israël et la perception des juifs », qui « vire à l’israélophobie » et « confond soutien à la cause palestinienne et haine envers les juifs » - « voilà la nouvelle forme publique de l’antisémitisme » déclare-t-il, le premier vice-Président (sans étiquettes) de France Urbaine (fédération des plus grandes villes de France), en réponse aux questions de Jean-Philippe Moinet, ajoute : « Notre vigilance doit s’exercer à l’égard des collectifs qui, au prétexte du soutien à la cause palestinienne, encensent le Hamas, propageant ainsi la haine et l’antisémitisme. De même, la négation du terrorisme islamiste dans le progrom du 7 octobre doit être punie. J’appelle au courage de nos dirigeants pour la dissolution de ces collectifs ».

 

Le Crif : Vous avez réagi à la récente et honteuse profanation du « Mur des Justes » à Paris - érigé en mémoire des victimes de la Shoah. Déplorez-vous dans votre ville de Toulouse aussi des actes manifestant la flambée d’antisémitisme qui a suivi le 7 octobre, et de quels types sont-ils ?

Jean-Luc Moudenc : Comme en 2012, après l’horreur des attentats d’Ozar Hatorah, nous avons observé, après le 7 octobre, une recrudescence de l’antisémitisme et cela, avant même la réplique israélienne. Cet antisémitisme s’est exprimé de manière diverse. En effet, des tags antisémites sont vite apparus sur les murs du collège des Ponts-Jumeaux et aux abords de l’Université du Mirail. Le tripode que nous avons installé avec le CRIF, en soutien des otages du 7 octobre, a été régulièrement l’objet de souillures et de crachats, bien que nos services les aient effacés à chaque fois, dès signalement. Les insultes antisémites à destination d’étudiants juifs se sont multipliées, les conduisant à se sentir en danger et à ne plus se rendre dans leurs propres universités. Et puis, il y a aussi un antisémitisme qui a progressé à bas bruit sur les réseaux sociaux, peut-être moins visible mais davantage pernicieux, donc tout autant destructeur.

Lorsque je me suis rendu à l’Espace du Judaïsme de Toulouse, le 11 octobre dernier, ou lors du rassemblement contre l’antisémitisme, le mois suivant, où 7000 personnes étaient présentes, plusieurs membres de la communauté juive de Toulouse me confiaient qu’ils avaient dû changer certaines de leurs habitudes, comme ne plus avoir recours aux services de livraison Uber en raison de leur nom, ne plus porter l’étoile ou la Kippa ou encore retirer leur mezouzah devant leur maison.

Ces témoignages dégagent une forte et terrible impression de déjà-vu. Trop de nos compatriotes juifs sont obligés de cacher leur judéité par peur d’être une cible car ils sont tenus responsables de ce qui se passe au Proche-Orient. Cette corrélation, lamentable et instrumentalisée, entre l’action d’Israël et la perception des juifs, vire à l’israélophobie, confondant soutien à la cause palestinienne et haine envers les juifs : voilà la nouvelle forme publique de l’antisémitisme qui ne dit pas son nom et dans le piège de laquelle il ne faut pas tomber !

 

Le Crif : Face à la montée de l’antisémitisme en France et en Europe, quels types de mesures vous semblent les plus importantes et urgentes à prendre ou à renforcer ?

Jean-Luc Moudenc : Il faut prendre le sujet à bras le corps, agir et être intraitable. Nous ne pouvons laisser les Français de la communauté juive plongés dans une profonde inquiétude face à cette nouvelle montée de l’antisémitisme. Alors que nous venons d’éviter, de justesse, l’incendie d’une synagogue à Rouen, nous savons qu’à tout moment, un autre drame peut survenir.

Dans la situation actuelle, notre vigilance doit s’exercer à l’égard des collectifs qui, au prétexte du soutien à la cause palestinienne, encensent le Hamas, propageant ainsi la haine et l’antisémitisme. De même, la négation du terrorisme islamiste dans le progrom du 7 octobre doit être punie. J’appelle au courage de nos dirigeants pour la dissolution de ces collectifs. Mais il faut reconnaître que, si les femmes et les hommes politiques ont une responsabilité importante, certaines décisions de la justice administrative, parfois au plus haut niveau, surprennent et annihilent ce courage.

Nos magistrats sont de fidèles serviteurs républicains de l’Etat de Droit, faisant en cela leur travail, mais parfois en poussant jusqu’au bout cette logique de l’Etat de Droit, certaines de leurs décisions - pas question de généraliser - aboutissent à l’impunité de ceux qui, chaque jour, travaillent avec détermination à la destruction de ce même État de Droit. Ce paradoxe dangereux mérite une urgente réflexion et la recherche d’une solution. Cela ne sera pas facile mais ne pas entreprendre cette démarche au motif de cette complexité serait mortifère pour notre société et les valeurs humanistes qui la fondent. Notre société doit se défendre et toutes les institutions républicaines doivent contribuer à ériger cette défense à l’aune des menaces actuelles, l’institution judiciaire également. Car on ne peut se contenter de faire du juridisme !

 

Le Crif : Les haines sur les réseaux sociaux ne doivent-elles pas cesser ?

Jean-Luc Moudenc : Nous avons un travail de fond, éducatif et citoyen, à mener pour renforcer la prévention de l’antisémitisme. Sa résurgence doit nous convaincre d’interdire enfin l’anonymat sur internet qui permet, notamment aux réseaux sociaux, de servir de véritables déversoirs de haine où pullulent les insultes antisémites. Pourquoi les réseaux sociaux seraient-ils exonérés de l’ordre républicain en vigueur sur l’espace public ? Mettre fin à cette anomalie choquante est une condition majeure pour retrouver paix et liberté. L’impunité sur internet doit être abolie !

Cette prévention s’accompagne de la promotion de la recherche sur l’antisémitisme contemporain, de l’éducation et de la mémoire de la Shoah. Après l’antisémitisme d’extrême-droite, aujourd’hui « dormant », nous sommes confrontés à l’antisémitisme keffieh, alimenté par une extrême-gauche très proactive, qui concerne tous les pays européens et qui a entrepris de mettre sous sa tutelle les établissements d’enseignement supérieur dont les directions n’ont pas la culture de l’autorité ou de la fermeté qui seraient nécessaires mais plutôt celle de l’éternel débat, lequel vire toujours à la domination des gauchistes. Sur ces différents angles, c’est donc une véritable stratégie de combat que devront produire les « Assises de lutte contre l’antisémitisme » que le Gouvernement projette d’organiser.

 

Le Crif : Dans le sillage des mandats municipaux de Dominique BAUDIS, vous avez toujours manifesté votre attachement à la construction européenne. Comment expliquez-vous, aujourd’hui, le niveau si élevé – mesuré par les instituts de sondages – du parti nationaliste d’extrême droite, le RN ? Et comment, sur quel axe d’arguments, est-il selon vous possible le 9 juin prochain de limiter le niveau de la liste lepéniste menée par Jordan Bardella aux élections européennes ?

Jean-Luc Moudenc : Le RN engrange les fruits amers de la profonde désillusion, voire exaspération, des Français envers les formations politiques qui gouvernent ou ont gouverné notre pays. Chaque jour, ils sont les témoins, et parfois les victimes, tout à la fois du recul de l’autorité de l’Etat, de l’éloignement des services publics en milieu rural, de l’incapacité de l’Etat à contrôler le territoire national et son immigration, de l’impunité grandissante provoquée par certaines décisions de justice et l’inefficacité des peines prononcées. Sur ces questions, au fil du temps, les positions d’autorité et de fermeté ont été abandonnées par les partis de gouvernement à l’extrême-droite.

La déception envers les partis traditionnels donne un résultat sans appel : la gauche est éclatée, la droite et le centre réduits et la majorité actuelle en difficulté.

Face à cette décrépitude, les électeurs cherchent des alternatives. Les populismes, les simplismes et les extrémistes en bénéficient sur l’air du « essayons les seuls que nous n’avons pas encore essayés ». Le seul moyen de faire face à la montée des extrêmes, et du RN en particulier, est de répondre aux vraies aspirations des gens en réinvestissant sans complexe, par des actes et non des paroles, des thèmes comme la sécurité, l’immigration et le pouvoir d’achat. En remettant l’Etat au bon endroit et en le renforçant, nous pourrons construire une France et une Europe plus protectrices, plus efficaces et plus durables.

 

Le Crif : Pour les mois et années qui viennent, quelles sont les évolutions que vous appelez le plus de vos vœux, concernant le fonctionnement de la démocratie française ?

Jean-Luc Moudenc : Je ne considère pas que le remède principal soit dans les réformes institutionnelles à proprement parler, contrairement aux discours politiques ou médiatiques les plus entendus. Le premier remède c’est d’avoir des femmes et des hommes politiques courageux, qui agissent en écoutant le peuple et en faisant fi de la pensée dominante - à prétention unique et souvent très parisienne à vrai dire - qui dicte depuis de longues années notre vie intellectuelle, médiatique et politique. L’autre remède réside dans une réforme constitutionnelle qui, sans toucher à l’organisation des pouvoirs publics, revisiterait le curseur laissé à la jurisprudence pour protéger la République elle-même.

Vous l’avez compris : dans mon esprit, la lutte contre l’antisémitisme n’est évidemment pas l’affaire des seuls juifs, c’est l’affaire de la France, de la République française toute entière. C’est donc par un réarmement républicain général - et j’emploie à dessein ce mot fort et offensif de « réarmement » - qu’on fera reculer l’antisémitisme. Le combat contre la résurgence antisémite est consubstantiel avec le combat pour le renforcement de notre Démocratie française. C’est aussi en cela qu’il nous concerne tous et non une seule communauté.

 

Propos recueillis par Jean-Philippe Moinet

Crédit photo : Mémorial de la Shoah 

 


Partager :

Débattre, n’est pas combattre. Confronter, n’est pas affronter.

débat, toulouse

L'entretien du CRIF - Jean-Luc Moudenc : « Il faut dissoudre les collectifs propageant la haine et l’antisémitisme »

politique nationale

Même face à la mort, soyons humanistes

politique nationale, santé

Endiguer les effets de la crise nationale du logement : des mesures concrètes pour protéger les Toulousains et maintenir une offre de logement adaptée aux besoins de chacun

logement, toulouse

La métropole : oui ! La mégalopole : non !

aménagment, métropole, toulouse

Toulouse est, depuis une vingtaine d'années, la ville qui a la plus forte progression démographique

démographie, déplacements, toulouse

ZAN, normes : derrière le coup de gueule, des institutions en panne de démocratie

économie, environnement, métropole, politique nationale, toulouse

Discours pour le 79ème anniversaire de la Libération de Toulouse

toulouse

Tribune Salon du Bourget 2023

aéronautique, économie

Discours pour le 78ème anniversaire de la Libération de Toulouse

toulouse

À l'Assemblée, une nouvelle culture du compromis au service des Français

assemblée nationale, politique nationale

Ma réaction au 1er tour de l’élection présidentielle

présidentielle

Quand Marine le Pen discrimine les villes

métropole, urbain/rural

Le pétard gangrène les quartiers

sécurité

Encourageons l’atome dans une campagne atone

écologie

Valérie, on veut des armes juridiques plutôt que des obligations d’armer !

sécurité

Oui, Yannick Jadot, réduisons la TVA sur les produits bio !

bienmanger, pouvoir d'achat

Logement : Toulouse plus sociale et plus solidaire (2/2)

logement

Logement : Toulouse plus sociale et plus solidaire (1/2)

logement

La réunion publique du 22 juin en photo

Les Promenades toulousaines, au fil des quartiers viennent de paraitre

Européennes : les défis climatique et démocratique sont devant nous

international

Vélo : Changeons de braquet pour nos déplacements du quotidien

déplacements

Foire de Toulouse : « Franc succès pour la nature en ville »

environnement

Une contribution toulousaine au Grand Débat National

Réenchantons l’Europe pour la rendre efficace

international

Égalité femmes-hommes : «Toulouse engagée pour la parité»

Circulation : « Enfin un plan d’action d’ampleur pour nos routes »

déplacements

Environnement : « Ces Toulousains qui démontrent que l’écologie est l’affaire de tous »

environnement

Voeux de bonne année pour 2019

cadre de vie, économie, environnement, institutions

Hommage : « Le nom de Dominique BAUDIS officiellement accolé à celui de l’Aéroport de Toulouse-Blagnac »

Connectivité : Il y a un an, la 4G modernisait le métro toulousain

innovation

Transports : Toulouse à la pointe des nouvelles mobilités

déplacements

Institutions : A la Métropole, aucun opposant à la fusion avec le Département !

institutions

Crédits photo : Fahet

Culture : Le Gardien du Temple, un opéra urbain d’envergure planétaire aux bénéfices nombreux

culture

Urbanisme : Toulouse à venir, une Métropole repensée et plus durable

urbanisme

Alimentation : Mieux s’alimenter grâce à nos actions

cadre de vie

Environnement : Une Zone à Faibles Emissions, pour améliorer la qualité de l’air dans la Métropole

environnement

Solidarité : Toulouse, territoire pilote du Plan Pauvreté : une reconnaissance de notre travail

politique de la ville

Patrimoine : « En Septembre, Toulouse vous surprend par ses richesses insoupçonnées »

culture

Écoles : « Des locaux de qualité pour réussir le Plan Educatif Territorial »

enseignement, petits toulousains

Grand Projet : redécouvrez le nord de l'île du Ramier

cadre de vie

Travaux : cet été, Toulouse continue de faire peau neuve

cadre de vie, urbanisme

Du nouveau pour le périphérique toulousain

déplacements

ESOF : Toulouse est Cité Européenne de la Science 2018

culture, science

Culture : Toulouse à l’heure d’été

culture

Argent public : Enfin la stabilité des dotations que nous verse l’Etat

institutions

Environnement : Une Métropole + durable et + responsable

environnement

Handicap : + d’Accessibilité pour + d’Egalité !

cadre de vie

Europe : Une chance historique de réinventer l’Union pour les Européens

institutions

Politique de la Ville : Intensifions notre engagement pour le Mirail

politique de la ville

Propreté : je lance un appel au civisme !

cadre de vie

Coopération : Toulouse – Montpellier, ticket gagnant !

Culture : Atterrissage de la Machine à Montaudran

culture

Alimentation : Toulouse, en pointe sur les circuits courts

Mes meilleurs vœux pour cette nouvelle année

Culture : Toulouse voit + GRAND

culture

Jean d’Ormesson : un incurable optimiste fidèle à ses convictions

Toulouse engagée dans la lutte contre les violences faites aux Femmes

Attentats terroristes de 2012 : Toulouse aux côtés des familles des victimes à Paris

Retour sur : 2014-2017, 3 ans de progrès à Toulouse

cadre de vie

Retour sur : une année riche en projets et réalisations pour Toulouse

Quartiers : 156 millions pour la rénovation de tous nos quartiers

politique de la ville

Mobilité : 3e Ligne de métro, une étape décisive franchie

déplacements

CNT : redéfinir le partenariat entre la République et ses territoires

institutions

Grande Vitesse : à Toulouse, la mobilisation continue !

déplacements

Hommage : Simone VEIL, une femme d'exception dont les convictions n’ont jamais faibli !

culture

Législatives 2017 : une Assemblée sous le signe du renouvellement et de la féminisation

institutions

Quartiers : Montaudran renoue avec son histoire pour préparer son avenir

culture

Législatives 2017 : Rendez-vous dans votre bureau de vote dimanche !

institutions

Ecoles: « Une Étoile dans l’Assiette »

enseignement, jeunesse, petits toulousains

Présidentielle 2017 : réaction à l’élection d’Emmanuel MACRON

institutions

Présidentielle 2017 : je voterai Emmanuel Macron le 7 mai prochain

institutions

Présidentielle 2017 : aux urnes, citoyens !

institutions

Europe : Toulouse, Métropole Européenne des réussites

économie

Présidentielle 2017 : place au débat démocratique que les Français demandent !

institutions

Quartiers : Toulouse, Ville qui monte vers le ciel et les étoiles

logement, urbanisme

Espace : Toulouse et Ariane fêtent leur Saint-Valentin

économie

Mobilité: les bus « propres » constituent la majorité de la flotte

environnement

Innovation: bienvenue aux Californiens d'HYPERLOOP TT qui viennent à Toulouse !

déplacements, économie

Voeux : Toulouse va bouger en 2017

cadre de vie

Finances : la vision passéiste d’une Opposition dépassée

économie, institutions

Aéroport : Quelle imposture, M. Montebourg !

économie

Quartiers: renouer avec l’esprit de Noël à Toulouse !

économie

Primaires : faut-il laisser filer les déficits encore et toujours ?

économie

Primaires : quels moyens pour renforcer la sécurité ?

tranquillité

Opinion : faut-il rétablir le service militaire ?

institutions, tranquillité

Primaires : Écoles et réflexions élémentaires

enseignement, jeunesse, petits toulousains

Primaires : financer les mosquées par une redevance spécifique ?

économie

Primaires : quelle réduction des effectifs dans les collectivités ?

institutions

Primaires : faut-il réformer le système du logement social ?

urbanisme

Commande publique : 80% pour les entreprises locales ? A Toulouse nous sommes déjà à 81,4% !

économie

Proximité : construire Toulouse au-delà des clivages politiques

économie